Attention, vous ne trouverez pas l'article du siècle, ni le mouton à 5 pattes. Seulement des informations que je juge utiles pour le modélisme, que ce soit pour vos accumulateurs, vos moteurs, pour compléter vos équipements de radiocommande ou de l'information généraliste.

J'ai par principe de ne pas réinventer ce qui existe. Nos anciens ont inventé le radeau, leurs successeurs n'ont fait que l'améliorer. C'est sur ce principe que s'appuie la suite de cette partie. C'est au fil de la lecture de revues, d'articles techniques et dans les bons vieux bouquins de mécanique et de dessin industriel, du temps où je fréquentai l'école, que j'ai extrait les informations et les formules qui suivent.

Si la construction d'une maquette reste quelque chose de difficile, la motorisation devient très vite le cauchemar du modéliste. Quel moteur choisir?, quelle puissance?, mais aussi quelle hélice et surtout quelle vitesse doit avoir la maquette.

Trop souvent, un chalutier est transformé en hors-bord et des yachts de luxe en péniche. Entre ces deux extrêmes se trouve le juste milieu. Mais quel est-il ?

Reste aussi, après avoir résolu le minimum vitale de la maquette c'est à dire sa vitesse de déplacement sur l'eau, tout ce qui concerne l'équipement intérieur je veux dire par là toute l'animation nécessaire pour donner une âme à la maquette, que ce soit les feux de navigation, les accessoires comme les radars, les canons, les filets et chaluts ou bien encore les annexes de sauvetage et autres grues ou portiques ... La liste est longue et parfois ce sont de petites astuces qui permettent de réaliser telle ou telle fonction.

Tous ces accessoires, installés dans la maquette nécessiteront dans un premier temps d'être commandés par la radiocommande et dans un deuxième temps d'être alimentés soit directement par la batterie de propulsion ou par une batterie annexe. Là se pointe déjà à l'horizon :

  • Comment réaliser ces accessoires fonctionnels,
  • le fameux problème du nombre de voies disponibles sur la radiocommande,
  • la charge des batteries qu'elles soient au plomb, cadmium-Nikel ou NiMh.

Pour tenter de répondre, je vous propose d'aborder les 3 points essentiels qui entrent dans la propulsion électrique d'une maquette (hors offshores électriques pour lesquels les moteurs et les accus sont différents) :

  • La vitesse
  • Le moteur
  • L'hélice